Vaccination : aide aux communes pour le transport des personnes en difficulté

Vignette
Personne âgée reçoit de l'aide
AdobeStock
Une enveloppe de 1,5 million € va permettre de soutenir financièrement les initiatives locales déployées dans les communes wallonnes afin d’aider les personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer pour se rendre vers les centres de vaccination.

Depuis le 15 mars, la Wallonie est entrée dans la campagne de vaccination « grand public » contre la Covid-19. Les 40 centres de vaccination accueillent actuellement majoritairement les personnes de 65 ans et plus, en commençant par les plus âgés. Une fois cette étape terminée, ils continueront à vacciner ensuite les personnes souffrant de pathologies lourdes suivies par le reste de la population.

Le Gouvernement wallon insiste sur l'importance de rendre la vaccination accessible à celles et ceux qui en font le choix. Il avait déjà décidé d'accorder la gratuité des transports en commun à ceux qui se rendent à leur rendez-vous vaccination. Pour rappel, l'accès au réseau TEC sera valable pour les différents types de lignes, y compris les lignes Express, pour la journée entière, et pour l'ensemble du réseau. 

Pour compléter cette mesure et afin d'aider les personnes fragiles, précarisées, isolées qui éprouvent des difficultés à se déplacer vers les centres de vaccination, les nombreuses initiatives locales qui se sont déployées dans les communes afin de faciliter l'accès de ces personnes aux centres de vaccination situés en Wallonie (navettes, taxis sociaux etc.) vont être soutenues financièrement par la Région. Et cela en complément de l'aide déjà apportée par les centrales locales de mobilité.

Concrètement, un budget total de 1 530 000 € sera rapidement octroyé aux 253 communes (hors Communauté Germanophone). Cette enveloppe exceptionnelle sera répartie de la manière suivante :

  • un forfait de de base de 1000 € par commune ;
  • un complément réparti entre les communes en fonction de la densité de population et du revenu moyen par habitant. 
Retour aux actualités